Comment joindre son assurance apres un accident de voiture ?

Les accidents de voiture entrainent toujours des litiges, qui parfois se soldent sur un règlement à l’amiable. Toutefois, si ce n’est pas le cas, le souscripteur doit pouvoir joindre son assurance pour lui faire part des dégâts ou des préjudices en vue de remboursement. Comment joindre alors la maison d’assurance ? Voici les trois méthodes les plus utilisées. 

Étape 1 : les moyens de contact

Après un sinistre, il est conseillé de joindre l’assurance par téléphone et peu importe les dégâts comme conséquences d’un accident de voiture. Ce numéro peut être apposé sur le contrat. Après cela, l’assureur prendra le soin de suivre les déclarations du souscripteur et ensuite enregistrera le dossier.  
Les autres moyens de joindre le département de votre assurance sont de le faire par courriel si cela est stipulé dans le contrat. Le contractant devra ainsi vérifier les clauses stipulant le moyen de contacter l’assurance. Par contre, les appels téléphoniques et les messages électroniques sont les plus employés pour signaler un sinistre. 
Toutefois, certaines compagnies d’assurances préfèrent voir le client en face pour que toutes les procédures soient respectées. N’hésitez pas non plus à vérifier que cela soit inscrit comme clause dans le contrat. Une fois que vous aurez trouvé la bonne méthode de contact, passe maintenant à la liste des documents à fournir.

Étape 2 :  Les documents à fournir

Les documents à présenter diffèrent d’une assurance à une autre, les procédures ne sont pas les mêmes. Néanmoins, fondamentalement, il existe des documents communs. Dans ce cas se trouve la déclaration de sinistre qui doit être une lettre dans laquelle sont précisés plusieurs éléments :

  • Lieux, date et heure de l’accident,
  • Dégâts,
  • Lieu où est resté le véhicule,
  • Situation suite au règlement à l’amiable.

Cependant, des formulaires typiques de déclaration existent sur les sinistres au niveau des plateformes des assurances. 
Après la déclaration, vous aurez à y ajouter le constat à l’amiable que vous avez écrit. Sachez bien que rien ne peut être rajouté après la signature des deux parties. Si, par contre, l’une des deux parties n’a pas signé le constat, l’assurance préconise quand même de l’adjoindre au dossier. 
Si vous êtes en présence d’un cas de vol, il faut d’abord le signaler à l’autorité compétente qu’est l’agence de police de votre juridiction. Une fois que vous avez porté plainte, un dépôt est enregistré et fera office de preuve devant l’assurance. Obtenez alors une copie !

Étape 3 : les méthodes supplémentaires

Dans le but de ne pas se voir refuser le dossier de remboursement, le souscripteur aura à mettre toutes les preuves de son côté. Dans le cas d’un accident, n’hésitez pas à prendre les photos pour étoffer le dossier. Ces images devront comporter l’ensemble des véhicules au sein du litige et le lieu de l’accident.
 Si lors de l’accident, les policiers sont venus établir un rapport ou même un constat verbal, il vous faudra les avoir pour les rajouter au dossier. Pour finir, pensez à recueillir des témoignages si possibles sur le lieu. Pour que cela soit valide, vous devez disposer des informations identitaires des témoins.